goviril blog

Goviril et Virilway


Poster un commentaire

La taille du pénis de l’homme

taille du pénisPour les hommes, la taille de leur sexe est une véritable préoccupation

Vous êtes nombreux à considérer que la taille de votre pénis n’est pas à la taille de vos espérances. Vous rêvez d’avoir un grand sexe, un sexe qui en impose. Ce complexe est bien connu des psys et ils le nomment le syndrome du vestiaire. Ce nom bizarre vient du fait que c’est au vestiaire que les enfants et les jeunes adultes s’accaparent de ce complexe, face à leurs camarades. C’est une véritable angoisse pour les jeunes ados.

Ce cachant et n’osant pas se montrer nu face à leur égal. Pour certains d’entre eux, le complexe du vestiaire va encore plus loin puisque certains ados évitent de fréquenter les piscines et les salles de sport. Pour beaucoup d’hommes, la taille de leur pénis, représente l’image de leur virilité.

Le pénis au repos et sa taille en érection

Aucun rapport bien entendu entre ces deux situations. Beaucoup d’hommes stimulant leur érection à partir de la lecture de films X son troublé et désarçonné en constatant la taille des pénis de certain acteurs. Il est certain que la vision de ces films peut provoquer un complexe et pour preuve, l’envie et le besoin de rapports sexuels chez l’homme ne sont pas en relation avec la taille de son pénis. Ce constat est rassurant pour beaucoup d’hommes.

Tout est-il qu’un petit pénis, chez certains hommes peut rendre la vie insoutenable. Faisant une fixation de ce problème, une phobie risque de s’installer en eux et même de les bloquer dans leur vie sexuelle, avec une impression d’être laid ou mal formé. Certaines études ont observé que 10 % de cette phobie de n’être pas dans le « standard » de la beauté masculine, sont associées à la taille de leur pénis. Si ce complexe intervient durant l’adolescence, il semble indispensable que le soutien d’un psy soit nécessaire.

Les remèdes proposés par la médecine conventionnelle

La chirurgie permettra de faire gagner à la longueur du pénis jugé trop petit, 1 à 2 cm de longueur et de circonférence. Bien entendu, l’intervention chirurgicale ne donnera plus de rigidité au pénis. Cette opération qui consiste à donner de la longueur au pénis consiste en une petite incision de la peau, qui permet de le faire sortir davantage.

L’augmentation de la circonférence est une tout autre intervention puisse pour donner du volume au pénis, le chirurgien va injecter de la graisse prélevée dans l’abdomen ou dans les cuisses. Cette graisse est injectée sous la peau du fourreau du pénis. Cette intervention se déroule en général en 2 heures, sous anesthésie générale. Le patient rentre chez lui le soir même, si cette intervention ne présente pas de complication.

En conclusion

La chirurgie ne va pas résoudre les problèmes de libido de l’homme ou ses problèmes d’érection. Les performances de l’homme qui a subi cette intervention ne vont pas être décuplées. D’autres méthodes plus naturelles sont appropriées aux hommes qui manquent avant toutes choses de confiances en eux. Le plaisir de la femme est parfois  lié à la longueur du pénis de l’homme.

Publicités


Poster un commentaire

L’homme a sa sexualité dans sa tête

sexualité masculineÀ force d’idées reçues, vous pensez tous savoir sur les plaisirs masculins ? Pour enfin pouvoir se forger une idée sur ce sujet particulièrement important et délicat dans la vie et l’harmonie du couple, il est indispensable de comprendre tout ce qui passe au travers de la tête de l’homme et aussi au travers de son corps.

Mais quelles sont donc les zones érogènes de l’homme ?

On pense à tort que les zones érogènes de l’homme se limitent à la verge et plus particulièrement au gland. On peut dire que cette zone d’excitation de l’homme est primaire, mais d’autres zones dites « secondaires » participent largement à l’excitation de l’homme. Ces zones se trouvent en fin de compte sur toute la surface du corps. La stimulation peut-être provoquée par des caresses prodiguées sur les testicules, le périnée, les contours de l’anus.

L’intérieur des cuisses peut provoquer des sensations agréables et provoquer des érections fortes et durables. En fait chaque homme à ses zones plus sensibles les unes que les autres. C’est au travers d’échanges entre les partenaires que la connaissance de l’autre va permettre et favoriser la plus grande excitation.

L’homme doit retenir son éjaculation

Pour favoriser le plaisir de son partenaire et pour créer la meilleure harmonie dans le couple, l’homme doit retenir son éjaculation en pratiquant la méthode consiste à maîtriser son excitation. En pratiquant cet auto-contrôle et donc en retardant cette éjaculation qui mettrait un terme à la relation, l’homme va prolonger le plaisir de sa partenaire pour lui permettre d’atteindre elle aussi la jouissance. Mais la femme va elle aussi contribuer au plaisir encore plus intense de son partenaire.

Satisfaire sa partenaire c’est garantir la vie de son couple

Le désir sexuel est différent chez l’homme de la femme. Les hommes ont le plus souvent un désir plus intense que les femmes. Cette constatation se fait surtout au début de leur mariage, mais le désir des femmes n’est pas absent. Le rôle du mari est d’apprendre comment entretenir ce désir et le rendre encore plus intense.

Plus le partenaire masculin s’enrichira de cette instruction et plus il contribua au bonheur de sa compagne. L’homme doit apprendre à ne pas penser seulement à son propre plaisir. Pour atteindre le seuil de l’orgasme, la femme a besoin d’un temps plus long et ce sont les préliminaires de l’acte sexuel en lui-même qui sera déterminant pour la femme. La plupart des hommes considèrent cette phase comme étant des « attouchements » d’échauffement.

Pour la femme, c’est une partie importante du rapport charnel. En fin de compte, il est clair que les deux sexes fonctionnent de façon différente. La vie sexuelle de l’homme fonctionne comme le carburateur de sa voiture ; dès son déclenchement, il fonctionne à plein régime et peut s’éteindre d’un seul coup, comme la clé de contact stoppera le fonctionnement du carburateur.

Le désir sexuel lui, fonctionne comme un feu de camp, il démarre doucement jusqu’à sa combustion maximale et il faudra beaucoup de temps pour éteindre cette fournaise.


Poster un commentaire

Confiance en soi et confiance sexuelle

Confiance sexuelleSi vous avez pleinement confiance en vous, vous aurez du mal à comprendre celles et ceux qui manquent de confiance sexuelle. Pour se trouver désirable cette confiance en soi est indispensable.

Qu’est que la confiance sexuelle ? C’est oser aller vers l’autre et tenter un contact intime sans avoir peur de mal s’y prendre. Pour que cette relation à deux puisse s’établir, il est indispensable que chacun ait confiance en lui même. La confiance sexuelle c’est avoir confiance aux performances de son corps et aussi à l’image qu’il va renvoyer vers l’autre.

Vous n’avez pas besoin d’un corps parfait pour séduire votre partenaire, mais par contre il est impératif que vous aimiez et que vous soyez en totale harmonie avec votre corps. C’est un obstacle plus difficile à surmonter pour les femmes que pour l’homme. La confiance sexuelle de la femme s’appuie sur deux axes ; le premier est de se sentir désirable et le deuxième c’est d’avoir la certitude d’être aimée.

Les hommes eux, puisent leur assurance dans les performances de leur sexe et de sa puissance érectile. La taille de leur pénis compte beaucoup pour établir l’assurance sexuelle de l’homme.Pour atteindre l’assurance sexuelle, il faut vivre pleinement son corps

Il ne faut pas se fixer des objectifs, mais laisser son corps s’abandonner à son partenaire et laisser se porter par le désir de l’autre

Beaucoup disent que la taille du pénis de l’homme ne compte pas pour la femme. Différentes études ont permis d’établir que pour la femme l’attrait sexuel de la taille du pénis de l’homme est un atout considérable. Dépasser l’âge de 50 ans, les hommes ont en générale plus de difficulté à produire une érection ferme et durable.

Les hommes dépassant cet âge constatent également un temps plus long entre deux érections. Par contre, les femmes interrogées sur les difficultés ressenties par leur partenaire disent ne pas souffrir de cette transformation. L’andropause affecte les hommes de façon différente et tous les hommes ne sont pas concernés par cette baisse de performance sexuelle. L’évolution du mental de l’homme après ses 50 ans.

Passé cet âge référencé, l’homme craint de ne pouvoir assurer sexuellement avec sa partenaire et c’est la peur qui crée ce déséquilibre psychologique. La peur engendre la faiblesse et le stress provoque une anxiété néfaste pour l’érection de l’homme. Dans ces conditions, pour entailler ce cercle vicieux, il est important de redéfinir la place de chacun et de miser avant toute chose sur les préliminaires et les caresses.

Comment vais-je découvrir mon « moi sexuel » ?

Comment l’homme peut-il oublier ses défauts ? Se regarder dans le miroir et s’auto-complimenter ? Ou bien demander à sa partenaire de le faire ? Pour arriver à faire jouir sa partenaire, l’homme doit savoir comment prendre les bonnes décisions pour améliorer ses performances sexuelles. Pour que cet ‘échange ‘soit réellement établi, il est important que la confiance règne dans le couple. Cette confiance passe aussi par la satisfaction du partenaire, en sachant ce qu’aime l’autre au travers de petits jeux sexuels.

voir aussi « Histoire du moi sexuel »