goviril blog

Goviril et Virilway


Poster un commentaire

La taille du pénis de l’homme

taille du pénisPour les hommes, la taille de leur sexe est une véritable préoccupation

Vous êtes nombreux à considérer que la taille de votre pénis n’est pas à la taille de vos espérances. Vous rêvez d’avoir un grand sexe, un sexe qui en impose. Ce complexe est bien connu des psys et ils le nomment le syndrome du vestiaire. Ce nom bizarre vient du fait que c’est au vestiaire que les enfants et les jeunes adultes s’accaparent de ce complexe, face à leurs camarades. C’est une véritable angoisse pour les jeunes ados.

Ce cachant et n’osant pas se montrer nu face à leur égal. Pour certains d’entre eux, le complexe du vestiaire va encore plus loin puisque certains ados évitent de fréquenter les piscines et les salles de sport. Pour beaucoup d’hommes, la taille de leur pénis, représente l’image de leur virilité.

Le pénis au repos et sa taille en érection

Aucun rapport bien entendu entre ces deux situations. Beaucoup d’hommes stimulant leur érection à partir de la lecture de films X son troublé et désarçonné en constatant la taille des pénis de certain acteurs. Il est certain que la vision de ces films peut provoquer un complexe et pour preuve, l’envie et le besoin de rapports sexuels chez l’homme ne sont pas en relation avec la taille de son pénis. Ce constat est rassurant pour beaucoup d’hommes.

Tout est-il qu’un petit pénis, chez certains hommes peut rendre la vie insoutenable. Faisant une fixation de ce problème, une phobie risque de s’installer en eux et même de les bloquer dans leur vie sexuelle, avec une impression d’être laid ou mal formé. Certaines études ont observé que 10 % de cette phobie de n’être pas dans le « standard » de la beauté masculine, sont associées à la taille de leur pénis. Si ce complexe intervient durant l’adolescence, il semble indispensable que le soutien d’un psy soit nécessaire.

Les remèdes proposés par la médecine conventionnelle

La chirurgie permettra de faire gagner à la longueur du pénis jugé trop petit, 1 à 2 cm de longueur et de circonférence. Bien entendu, l’intervention chirurgicale ne donnera plus de rigidité au pénis. Cette opération qui consiste à donner de la longueur au pénis consiste en une petite incision de la peau, qui permet de le faire sortir davantage.

L’augmentation de la circonférence est une tout autre intervention puisse pour donner du volume au pénis, le chirurgien va injecter de la graisse prélevée dans l’abdomen ou dans les cuisses. Cette graisse est injectée sous la peau du fourreau du pénis. Cette intervention se déroule en général en 2 heures, sous anesthésie générale. Le patient rentre chez lui le soir même, si cette intervention ne présente pas de complication.

En conclusion

La chirurgie ne va pas résoudre les problèmes de libido de l’homme ou ses problèmes d’érection. Les performances de l’homme qui a subi cette intervention ne vont pas être décuplées. D’autres méthodes plus naturelles sont appropriées aux hommes qui manquent avant toutes choses de confiances en eux. Le plaisir de la femme est parfois  lié à la longueur du pénis de l’homme.


Poster un commentaire

Les femmes sélectionnent leurs reproducteurs

reproducteursC’est inscrit dans leur carte génétique, les hommes sont conçus pour offrir leur semence au maximum de femmes qui leur est possible de séduire.

Pour ce faire, les hommes sont également programmés pour choisir les plus belles filles. La tâche des femmes est aussi prédéfinie par la nature ; concevoir les plus beaux bébés et donc n’accepter le sperme que des plus beaux géniteurs !!

Il est donc logique qu’une sélection naturelle se produise et que les plus beaux mâles, les plus belles femelles se reproduisent davantage. L’équilibre de notre société est assuré par cette sélection naturelle.

Les croyances populaires sont confirmées, la taille du sexe de l’homme est importante pour les femmes

Tenez-vous bien, une étude Australienne, vient de démontrer que les femmes prêtent une attention non négligeable aux hommes bien faits et gâtés par la nature.

Ces mêmes savants nous expliquent que durant les époques préhistoriques, du temps où les hommes ne s’habillaient que d’une peau de bête, les femmes élisaient leurs partenaires par la taille de leur sexe. Une expérience menée par cette équipe a démontré que les femmes en étaient toujours à ce même critère sélectif. 105 femmes toutes hétéros. ayant un âge compris entre 18 et 53 ans, auxquelles l’on a visionné des représentations de la gante masculine, bien entendu, tous « charpentés » et gâtés par la nature de façon bien différente.

On a confié aux femmes le soin de noter chaque homme, par rapport à son attractivité sexuelle, sur une échelle de 1 à 7. Ce qui a était démontré par cette étude, c’est que la taille du sexe a son importance, mais en rapport avec la largeur des épaules et la taille des mâles présentés. Il est probable qu’une harmonie devait être présente sur les photos diffusées.

Les femmes nous disent qu’il y a une limite

Certains mâles sont en dehors des statistiques. Les femmes s’expriment à ce sujet, nous révélant qu’au-delà d’une taille et d’un diamètre raisonnables les hommes deviennent moins attractifs. Les femmes n’imaginent peut-être pas être ensemencées par ce gendre d’instruments ? Dans une note d’optimisme, l’étude a révélé que 80 % des femmes considèrent que c’est l’harmonie de la structure du corps de l’homme qui compte dans leur choix et que seulement 36 % des femmes choisissent de sélectionner les hommes au travers de la taille de leur pénis. Elles font parler leur inconscient !

L’expérience des femmes

Cette étude australienne épluchée, reste à savoir si les femmes qui ont été sélectionnées pour participer à cette expérience ont jugé par goût et par affinité et non pas en rapport avec leur expérience personnelle des gros baraqués mal charpentés ou des petits bonshommes super bien montés !!

Il est regrettable qu’aucune étude ne soit réalisée dans un pays indigène, auprès d’une population habillée de peau de bête, ou même pas habillée du tout !! La pertinence aurait était édifiante ; le choc de l’identité sexuelle, du monde dit civilisé face aux contrées soi-disant reculées. Est-ce que le choix des femmes serait influencé par les mêmes morphologies ?